brazzers denmark porno

brazzers danemark porno J’ai √©t√© une fille qui avait besoin d’attention depuis que j’√©tais petite. J’ai √©t√© ridiculis√© beaucoup de fois √† cause de mon surpoids, et m√™me un peu moche, de ma formation. Maintenant, ces railleries √©taient arriv√©es √† un tel point que parfois je ne pouvais m’emp√™cher de pleurer. J’ai eu une telle enfance, mais quand je suis entr√© dans l’adolescence, la situation a chang√© un peu plus. Maintenant, mes hanches, qui √©taient d√©j√† grosses, ont bien pris forme, mes seins ont grandi de jour en jour, ma chatte a commenc√© √† devenir poilue et j’√©tais en passe de devenir une jeune femme. Pendant ces p√©riodes, j’ai rencontr√© la masturbation, la sexualit√©. Je vivais dans une petite ville, la seule fa√ßon de sortir de cette ville vraiment conservatrice √©tait de suivre des cours universitaires. Tout au long du lyc√©e, j’ai d√©j√† √©t√© une fille qui surchargeait ses cours parce qu’il n’y avait rien pour me distraire. En r√©compense de cela, j’ai √©galement fait un bon dipl√īme au SNAV, j’ai gagn√© une bonne partie d’une universit√© priv√©e √† Ankara en bourse.

La situation de ma famille n’√©tait pas tr√®s bonne, ils √©taient soulag√©s que j’aie gagn√© une bourse. De plus, la port√©e de la bourse √©tait tr√®s large et les frais de dortoir et de repas √©taient gratuits. Mais je ne savais pas comment vivre dans une grande ville comme Ankara. Avant l’ouverture de l’universit√©, ma famille et moi sommes venus, nous sommes inscrits et nous nous sommes install√©s dans le dortoir. Au bout d’un moment, je suis retourn√© dans ma ville natale, puis je suis revenu et l’√©cole a commenc√©… ce qui a attir√© mon attention quand l’√©cole a commenc√©, c’est qu’il y avait des hommes anormalement riches et beaux. Bien s√Ľr, ils ne m’ont m√™me pas donn√© un visage. On ne me voulait pas beaucoup de toute fa√ßon, j’allais et revenais de mes cours. La plupart de mon d√©partement √©taient des filles, et elles ressemblaient toutes √† des rochers. Je veux dire, je souriais d√©cemment parmi eux √† cause de mes kilos en trop. Il y avait des soir√©es de rencontres et d’autres choses, mais je ne pouvais pas y aller avec la petite somme d’argent que mes parents envoyaient.

Mon colocataire Sude et moi √©tions devenus assez proches, nous avions l’habitude de nous d√©shabiller et de nous habiller l’un √† c√īt√© de l’autre sans aucune honte, sans nous ennuyer, car nous partagions une chambre. M√™me moi, j’admirais le corps de Sude en tant que fille (avant que j’oublie, j’ai des sentiments bisexuels, mais je n’ai jamais eu de relation avec une femme). Bien s√Ľr, Sude attire l’attention parce qu’elle est une belle fille, de belles personnes tra√ģnaient toujours avec elle. Bien qu’il m’ait invit√© √† sortir quelques fois, je n’y suis pas all√©. Qu’√©tais-je cens√© aller faire? Je n’√©tais pas une fille bavarde, j’ai toujours √©t√© une fille introvertie qui vivait dans son propre monde de r√™ve, et je ne pouvais attirer l’attention de personne avec cet √©tat de moi. Cette incapacit√© √† attirer l’attention m’a donn√© envie de laisser √©chapper les √©motions que je r√©primais. Chaque fois que je le trouvais, dans les toilettes, dans la salle de bain, m√™me la nuit quand Sude dormait, je glissais imm√©diatement ma main dans ma chatte dodue, fermais les yeux et r√™vais avec des hommes qui m’aimaient. Mais quels r√™ves… par exemple, un r√™ve que quelques hommes marchaient au hasard autour de moi et me baisaient dans un endroit qui n’arriverait pas, √† un moment qui n’arriverait pas. Fantasmes de viol… tous les fantasmes auxquels vous pouvez penser… Je n’arr√™tais pas de penser qu’ils me remarqueraient peut-√™tre, mais mes fantasmes m’ont apport√© de telles choses que je ne pouvais plus les garder et m’ont fait √©crire cette histoire.

Je peux dire que les amis avec qui mon colocataire Sude tra√ģnait ont chang√© ma vie. Les rencontrer a √©t√© le tournant de ma vie. Je n’oublierai jamais, c’√©tait un jour d’hiver. J’√©tais assis dans le jardin du dortoir avec des amis rencontr√©s du dortoir, buvant du th√© et fumant. Sude est √©galement venu nous voir vers 22h00 du soir, mais avec deux gar√ßons froids comme la pierre √† c√īt√© de lui. L’un s’appelait Murat, l’autre s’appelait Berk. Ils √©taient si beaux que j’√©tais officiellement terre √† terre avec les gar√ßons, mais j’√©tais assis tranquillement, ils ouvraient la conversation, nous riions et nous amusions. Quand vint le moment d’entrer dans le dortoir, Murat embrassa Sude sur la l√®vre. J’ai compris, la nouvelle copine de Murat √©tait Sude. Et j’ai dit: “Je suis tellement content!”J’ai tendu la main en disant:” Ils m’ont serr√© la main avec leurs grandes mains. J’avais h√Ęte de me masturber quand je me suis endormi le soir. C’est arriv√© la nuit, Sude dormait comme s’il √©tait d√©fonc√©, je pense qu’il √©tait un peu saoul. Alors j’ai imm√©diatement r√™v√© que Murat et Berk me baisaient, je me suis masturb√© et je me suis endormi.

Quelques jours plus tard, Murat et Berk √©taient √† nouveau √† la porte du dortoir, Sude ne le savait pas, nous √©tions rentr√©s des cours. Quand Murat vit Sude, il dit: “Mon amour!”il m’a serr√© dans ses bras, Berk te m’a serr√© la main. Ils nous invitaient √† sortir. M√™me si je ne voulais pas y aller, Sude a beaucoup insist√©. “D’accord!J’ai dit. Nous marchions vers leur voiture, nous sommes mont√©s dans une jeep de luxe. Murat conduisait la voiture, Berk et moi √©tions √† l’arri√®re, Sude √©tait √† c√īt√© de Murat √† l’avant. Nous avons pass√© le reste de la journ√©e avec eux. De plus, j’ai bu de la bi√®re pour la premi√®re fois de ma vie ce jour-l√†, mais je n’aimais pas le go√Ľt. Mais la conversation se passait bien, j’√©tais incroyablement impressionn√© par Berk. Il essayait aussi d’avoir une conversation avec moi. M√™me la pens√©e que j’avais impressionn√© un homme aussi beau et riche m’excitait. Quoi qu’il en soit, ce soir-l√†, 15 minutes avant l’heure d’enregistrement du dortoir, ils nous ont d√©pos√©s au dortoir. Alors j’ai donn√© mon t√©l√©phone √† Berk √† la porte.

Nous sommes all√©s dans notre chambre, je me suis endormi imm√©diatement cette nuit – l√†, j’√©tais encore √©tourdi par la bi√®re que j’avais bu. Le lendemain, le message de Berk √©tait ” Bonjour! Je me suis r√©veill√© avec un message. J’avais honte de Sue pour une raison quelconque. Sans pr√™ter attention √† Sude, j’ai envoy√© des SMS √† Berk toute la journ√©e. Nous avons √©galement conclu un contrat pour le week-end, ce n’√©tait que le d√©but de la semaine et nous envoyions constamment des SMS. Le fait qu’un tel homme ait √©t√© influenc√© par moi m’honorait √©norm√©ment. Le week-end est arriv√©, Berk est venu me chercher dans une voiture de sport ultramoderne. Nous avons fait un bon voyage toute la journ√©e, nous nous sommes amus√©s, nous nous sommes assis dans un caf√©, m’avons achet√© un cadeau ou quelque chose du genre. Je tombais de plus en plus amoureux de Berk. Berk s’int√©ressait aussi √† moi. Mais je ne disais rien √† Sude √† ce sujet.

Un soir, Berk m’a de nouveau d√©pos√© au dortoir. Nous parlions dans la voiture devant le dortoir et un homme m’a embrass√© sur la l√®vre pour la premi√®re fois. C’√©tait un tout petit baiser, mais le go√Ľt est rest√© sur mon palais. En fait, j’√©tais incroyablement excit√©e, mais je me suis contr√īl√©e pour ne pas lui faire conna√ģtre ma nature excit√©e et je suis sortie de la voiture. Bien s√Ľr, je suis all√© directement au lit, je me suis masturb√© cette nuit-l√†, r√™vant de ce baiser. Maintenant, mes pulsions sexuelles √©taient √† travers le toit, le nombre de masturbations que je faisais une fois par jour √©tait devenu 3-4. Bien s√Ľr, il y avait une fatigue que cela apportait aussi. Mais le seul homme de mes r√™ves de masturbation √©tait maintenant Berk.

Et ce jour-l√†… quand je me souviens de ce jour, j’ai encore un picotement dans la chatte. Nos textos avec Berk s’√©taient maintenant transform√©s en sexe. Berk, (Qu’est-ce que tu as en ce moment?) messages lentement, (Ta chatte est poilue? O√Ļ est-ce que tu te caresses en ce moment? Ma bite est comme un pieu, j’en tire 31 en pensant √† toi!) nous avions pris forme, nous avions officiellement des relations sexuelles virtuelles. Bref, ce jour-l√†, Berk est venu me chercher au dortoir. Je me souviens m√™me de ce qui √©tait au-dessus de moi. Bien s√Ľr, je m’habillais tout √† fait normalement ce jour-l√†, parce que je ne pensais pas avoir de relations sexuelles avec lui ou quoi que ce soit. Une chemise noire, un soutien-gorge noir √† l’int√©rieur de moi, un jean et une culotte noire √† enfiler. Les soins personnels dans le dortoir √©taient difficiles, nous ne pouvions pas avoir nos poils de chatte quand nous le voulions, nous ne pouvions pas faire d’√©pilation √† la cire. Pour elle, ma chatte √©tait litt√©ralement comme une for√™t, et il y avait des plumes sur mes jambes. Bref, je n’ai jamais √©t√© sexy. Nous avons voyag√© √† nouveau jusqu’au soir, nous nous sommes amus√©s. Puis Berk a dit: “Mon amour, c’est encore assez long jusqu’√† l’heure d’entr√©e au dortoir, allons-nous venir √† moi? On va regarder un film! D’ailleurs, aurez-vous aussi rencontr√© mes colocataires?”dit-il. J’ai ressenti une telle confiance en lui qu’il a dit: “Oui, ch√©rie!J’ai dit.

Nous sommes all√©s chez lui, c’√©tait un appartement. On est entr√©s. Il m’a pr√©sent√© √† ses colocataires Buńüra et Can. Ils √©taient aussi beaux que Berk. Nous avons tous d√ģn√© ensemble en premier. Ils ont command√© des brochettes dehors, et je n’ai pas mang√© de brochettes depuis des mois. Apr√®s avoir mang√© notre nourriture, nous nous sommes install√©s sur le canap√©. Buńüra a apport√© 8 √† 10 bi√®res de l’int√©rieur. Quand je lui ai dit que je n’aimais pas le go√Ľt de la bi√®re et que je n’en boirais pas, il est all√© chercher une bouteille de vodka. Il a dit que la vodka avait meilleur go√Ľt, a m√©lang√© de la vodka √† ma bi√®re et me l’a donn√©e. Et nous avons commenc√© √† regarder des films. Je sirotais ma bi√®re en regardant le film. Quand j’ai dit un, deux, trois, mes yeux commen√ßaient √† bouger. J’ai √©t√© imm√©diatement choqu√© parce que je n’√©tais jamais habitu√© √† l’alcool. Quand Berk m’a vu ressembler √† √ßa, il a dit: ‚ÄúTuba, si tu veux, allons dans ma chambre, veux-tu te reposer?”dit-il. Et j’√©tais comme, ” OK!”J’ai dit, nous sommes all√©s dans la chambre de Berk.

Il y avait un assez grand lit. Je me suis assis sur le lit et il s’est assis √† c√īt√© de moi. J’avais un peu mal √† la t√™te, et quand Berk m’a demand√© de m’allonger, je me suis allong√© sur le lit. Berk a aussi dormi √† c√īt√© de moi. Je voulais Berk comme un fou, mais j’avais honte de cet √©tat de mon corps. La porte √©tait ouverte. Quand je lui ai demand√© de fermer la porte, Berk s’est lev√©, a ferm√© la porte et est revenu vers moi et a lentement touch√© ses l√®vres √† mes l√®vres et a commenc√© √† m’embrasser. Je ripostais aussi. Mon corps √©tait en feu, comme si mon corps avait √©t√© s√©par√© de moi. J’√©tais en feu partout. Berk √©tait sur moi maintenant et il avait ses l√®vres fermement verrouill√©es avec mes l√®vres, sa langue √©tait dans ma bouche. Ses mains bougeaient √©galement autour de mon corps, il a commenc√© √† caresser grossi√®rement mes seins potel√©s sur ma chemise. Plus il caressait, je devenais folle, j’en voulais plus. Quand Berk a commenc√© √† d√©boutonner ma chemise, j’ai dit: “Arr√™te!”J’ai dit, mais dans mon cŇďur, je voulais continuer. “Qu’y a-t-il, ma ch√®re?”dit-il. “Mon amour, tu as des amis √† l’int√©rieur, ne comprendront-ils pas ce que nous faisons?J’ai dit. “Mon amour, calme – toi, ils ne comprendront rien! En plus, ils ram√®nent d√©j√† leurs copines √† la maison. Laisse – toi √† moi, ne t’inqui√®te pas, je ne te ferai pas de mal!”il a dit et m’a calm√©. Alors je me suis laiss√© aller. Mais j’√©tais s√Ľr que ses amis comprendraient que nous avions des relations sexuelles. Mais est – ce que je m’en souciais maintenant? J’√©tais sur le point de faire ce dont je r√™vais depuis des ann√©es. M√™me si j’√©tais ivre, j’√©tais toujours consciente, et quoi qu’il arrive, je ne toucherais jamais ma chatte!

Berk d√©boutonna lentement ma chemise. Il a commenc√© √† p√©trir mes seins par-dessus mon soutien-gorge. “Oh, regarde √ßa, je n’ai jamais vu de seins comme √ßa de ma vie, qu’est-ce que je mangerais √ßa, mon amour, tu es une fille parfaite!”il a dit,” et a commenc√© √† sucer mes seins. Je devenais fou de plaisir, je devenais fou maintenant. Alors j’ai laiss√© tomber, maintenant j’appuyais la t√™te de Berk avec mes mains pour l’int√©grer davantage √† mes seins. Il a lentement retir√© un de mes seins. Les anneaux de mes seins sont tr√®s larges et les extr√©mit√©s deviennent de la taille de noix lorsqu’elles gonflent. “Oh, regarde-le, comme il est enfl√©, comme il est excit√©, mon amour!”et il a commenc√© √† l√©cher son mamelon. J’√©tais comme, ” Ohh, l√®che-le, mon amour!‚ÄĚ Je g√©missais. Pendant qu’il l√©chait, il s’√©vanouissait, je ne pouvais pas contenir la chienne en moi. Maintenant mes deux seins sont sortis du soutien-gorge, Berk les exploitait‚Ķ

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

porno pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno
¬© 2023 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice f√ľr Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochl√§dst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst au√üerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du au√üerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchst√∂bere all unsere Sexkategorien und entscheide dich f√ľr deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Gro√üe √Ąrsche, Freundinnen, Blondinen, Br√ľnetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind au√üerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verr√† gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc‚Ķ Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!